Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
Saint Sébastien

Saint Sébastien


groupesToute l'association

 

St Sébastien, saint patron des archers
 
Nous allons essayer de vous présenter succinctement ce Saint, très connu dans le milieu du tir à l'arc puisqu'il est le Saint Patron de tous les archers.
Les quelques informations qui suivent ont été glanées en fouillant certains sites Internet (compagnies d'archers, musées, biographies…) et ne font que donner les grandes lignes de son histoire ; nous vous laisserons le plaisir d'aller "fouiner" sur le net ou dans les bibliothèques afin de parfaire votre connaissance.
 
 
Il existe très peu de détails historiques fiables sur la vie de saint Sébastien, évoquée pour la première fois par Ambroise de Milan (mort en 397), évêque de Milan, dans un sermon (no XX - Ps. 118) : il y dit que Sébastien serait originaire de Milan, et montre qu'il était déjà vénéré au IVe siècle. Sébastien serait un Gaulois Narbonnais (à Narbonne, une église lui est dédiée, construite sur le lieu présumé de sa maison natale). En tout cas, c'est à Milan qu'il fut élevé dans la foi chrétienne.
 
Sébastien est donc supposé naître aux alentours de 260 à Narbonne, d'un noble du pays et d'une dame de Milan, tous deux fervents chrétiens. Peu après, les parents de Sébastien s'installent à Milan.
 
Lorsqu'il atteint l'âge adulte, la 9ème persécution envers les chrétiens éclate à Rome ; Sébastien s'y rend afin de mettre sa foi à l'épreuve.
Bien que n'ayant aucune attirance pour le métier des armes, il s'engage dans l'armée afin d'avoir les mouvements plus libres et des entrées faciles, ce qui lui permet de venir plus aisément en aide aux chrétiens martyrisés.
À Rome, il est remarqué et pris en affection par les empereurs Dioclétien et Maximien Hercule qui le nomment capitaine de la garde prétorienne, ignorant qu'il est chrétien.
 
On rapporte que Sébastien encouragea dans leur foi et au glorieux martyre deux prisonniers chrétiens, les frères Marc et Marcellin, alors que leur famille les implorait de renoncer au Christ.
On prête à Sébastien plusieurs guérisons miraculeuses :
En rendant miraculeusement la parole à une femme, Zoé, muette depuis 6 ans, il convertit aussitôt 77 personnes présentes.
Chromace, préfet de Rome, souffrait des atteintes de la goutte : Sébastien le guérit et le baptise, lui et toute sa famille. Environ 1400 soldats suivent alors son exemple.
 
En 288, Dioclétien, ayant appris ces faits, reprocha à Sébastien sa traîtrise et donna l'ordre à ses soldats –habiles à l'arc- de se saisir de lui et de l'exécuter en le transperçant de flèches. Il est ligoté à un arbre et ses propres archers lui tirent dessus jusqu'à ce qu'il soit recouvert de flèches, comme un hérisson est couvert d'épines.
Selon la légende, les archers, qui avaient beaucoup d'estime pour leur chef, auraient évité de viser le cœur, si bien que Sébastien ne succomba pas à ses blessures.
C'est alors qu'une jeune veuve nommée Irène (veuve du martyr Catule), venue lui donner une sépulture, constate qu'il est encore vivant.
Elle décide donc de le soigner.
 
Dès son rétablissement, Sébastien se rendit auprès de l'empereur pour lui reprocher sa cruauté à l'égard des chrétiens. Dioclétien le fit alors arrêter sur le champ et rouer de coups jusqu'à la mort. Il ordonna ensuite que son corps soit jeté dans les égouts de Rome.
Guidés par une vision de Sainte Lucine, les chrétiens purent cependant retrouver son corps et lui firent une sépulture dans les catacombes, non loin du tombeau des apôtres Pierre et Paul ; Une église sera construite sur son tombeau.
 
Selon certaines sources, sous le règne de Charles le Chauve, , le Pape Eugène II fait transférer par des archers (dont Sébastien est le saint patron) ses reliques dans l'abbaye royale de Saint Médard, à Soissons. Ses restes furent par la suite disséminés à la cathédrale Saint-Protais-et-Gervais, à Hartennes, Serches, Cœuvres (1793) ; Saponay, Montigny-Lengrain (1857), Margival (1792).
Pour d'autres, son corps est toujours au Vatican, transféré en 826 des catacombes près de la basilique qui lui est dédiée à Rome, sur la via Appia. La basilique Saint-Sébastien-hors-les-Murs est visitée depuis 1552 par les pèlerins du Tour des sept églises.
En tout cas, ses reliques (ou prétendues) sont disséminées dans des églises catholiques de tous les continents.
La Confrérie de Saint Sébastien est la gardienne des reliques du saint patron des archers, conservées an l'abbaye Saint Médard à  Soissons.
 
 
 
 
Le culte de Saint Sébastien
 
Initialement, Saint Sébastien était un Saint fondateur.
 
Au 7ème siècle qu'il devient un saint guérisseur.
Cette dévotion tient d'un miracle qui se serait produit à Pavie au Ve siècle. La ville était alors ravagée par une violente épidémie de peste, qui cessa dès qu'on eut érigé un autel à la gloire du saint dans l'église de Saint-Pierre-aux-Liens. Les chroniques de Paul Diacre relatent que la ville de Rome fut également sauvée d'une épidémie de peste dévastatrice vers 680, grâce à l'intercession du saint.
St Sébastien garde un rôle protecteur durant tout le moyen-âge et devient protecteur contre les épidémies en général !
 
Saint Sébastien est le patron des archers.
Saint Sébastien est également le patron des marchands de ferraille et des confréries de charité.
 
Saint Sébastien est le patron de plusieurs villes dans le monde, dont Qormi, à Malte, et Caserta, Avella, Mistretta et Assolo, en Italie. Il est même le troisième saint patron de Rome après saint Pierre et saint Paul. Il patronne également la ville de Palma de Majorque et bien sûr de Saint-Sébastien (Donostia-San Sebastián) en Espagne où, encore à notre époque, le 20 janvier est l'occasion de festivités et de célébrations : c'est la Tamborrada (voir le texte de la marche de Saint-Sébastien).Saint Sébastien est aussi le patron de Rio de Janeiro au Brésil dont le site a été découvert le 1er janvier et qui a été fondée le 20 janvier 1502, et qui s'appelait à l'origine São Sebastião de Rio de Janeiro.
 
Dans les Compagnies de Tir à l'Arc respectueuses des traditions, Saint Sébastien se trouve présent de façon quasi-quotidienne ; Dans certaines compagnies se trouve un " tronc de Saint Sébastien " où chaque archer condamné symboliquement pour des motifs tels que proférer des grossièretés sur le pas de tir, ne pas saluer avant de lancer sa première flèche ou oublier un objet quelconque dans les locaux de la compagnie verse la somme correspondant à son amende.

Recherche

PROCHAINS ÉVÈNEMENTS

28
janv.
2018-01-28T08:00:00+0100
2018-01-28T17:00:00+0100

CONCOURS INTERNE 2018

groupesToute l'association
27
avril
2018-04-27T18:30:00+0200
2018-04-27T20:00:00+0200

PASSAGE DES FLECHES BLANCHE ET...

groupesToute l'association
15
juin
2018-06-15T18:30:00+0200
2018-06-15T20:00:00+0200

PASSAGE DES FLECHES BLEUE, ROUGE...

groupesToute l'association
23
juin
2018-06-23T14:00:00+0200
2018-06-23T17:00:00+0200

PASSAGE DES FLECHES BRONZE, ARGENT...

groupesToute l'association
24
juin
2018-06-24T09:00:00+0200
2018-06-24T16:00:00+0200

TIR DU ROY 2018

groupesToute l'association

PHOTOS

Présentation des oiseauxC'est le coup d'envoi : la 1ère flèche est décochée par notre Roy 2015 et notre Président de clubPour un coup d'envoi, c'est un coup de maître : notre Président transperce l'oiseau de part en part. 
Bravo Alain !Un de nos jeunes sur le tir à 30mUn archer instinctif sur 30m…. whaaaouu !

Aucun contenu à afficher.